Le blog Pawan

5 Avr 2020

Infographie : coronavirus et communication social media

La crise du coronavirus et le confinement que nous subissons vont impacter durablement nos vies et celles de la plupart des entreprises. Pawan, agence social media engagée, a analysé la façon de communiquer des entreprises sur Facebook et Instagram pour en tirer les meilleures exemples.

L’objectif : vous donner des exemples à suivre pour que le confinement affecte le moins possible votre entreprise.

1- La méthodologie

Nous avons analysé plus de 250 pages Facebook et comptes Instagram français, pour un total de 2000 publications, dans 5 secteurs d’activités :

  • Le retail
  • Le secteur automobile et moto
  • Les voyagistes
  • Les pure players
  • Les restaurateurs

L’objectif étant de comprendre l’impact du COVID-19 sur la communication des marques, nous avons comparé la première période de confinement (du 16 au 31 mars) avec le mois de février, qui était un mois classique pour toute entreprise.

Pour les 250 pages Facebook et comptes Instagram, les données étudiées sont les suivantes :

  • Nombre de fans et d’abonnés gagnés ou perdus en février, puis en mars
  • Nombre de posts par semaine avant et pendant le confinement
  • Taux d’engagement avant et pendant le confinement
  • Part des réactions Facebook (like, love, haha, wow, sad, angry) avant et pendant le confinement
  • Publications les plus engageantes pendant le confinement

2- Nombre de fans et d’abonnés

Entre le 1er et le 29 février, les pages Facebook on gagné en moyenne 0,36% de fans. En mars, elle en ont gagné 0,32%. Une baisse légère, néanmoins inégale selon les secteurs d’activités :

IndustrieCroissance en févrierCroissance en mars
Auto/moto+ 0,36%+ 0,50%
Retail+ 0,50%+ 0,40%
Pure players+ 0,50%+ 0,14%
Restauration+ 0,49%+ 0,33%
Voyagistes+ 0,41%+ 0,29%
Moyenne+ 0,36%+ 0,32%

Sur Instagram, tout le monde n’en ressort pas perdant ! La restauration et les voyagistes accusent une croissance bien moins forte qu’en février, mais le retail et les pure players ont vu leurs comptes grossir beaucoup plus fort. Pas étonnant quand on voit l’impact du confinement sur les agences de voyages et les restaurants… là où les pure players et les e-commerçants peuvent encore tirer leur épingle du jeu :

IndustrieCroissance en févrierCroissance en mars
Auto/moto+ 1,60%+ 1,76%
Retail+ 1,90% + 2,28%
Pure players+ 1,60%+ 2,83%
Restauration+ 2,20% + 1,46%
Voyagistes+ 6%+ 1,25%
Moyenne+ 2,65%+ 1,92%

3- Nombre de publications et engagement

Le confinement ayant pris de court bon nombre d’entre nous, on pouvait s’attendre à une baisse du nombre de publications, voire à une pause. Si les marques ont légèrement ralenti, elles ont quand même publié sur les réseaux sociaux. Ci-dessous, les données comparatives des posts Facebook :

Infographie social media covid

À noter : les publications ont généré 400% de plus de réactions « triste » qu’en février.

Sur Instagram, le nombre de publications à également diminué lors de cette première période de confinement. On passe d’une moyenne de 5 posts par semaine, à 3,5 pour les entreprises :

étude social media coronavirus

On note que sur Instagram, les pure players ont généré bien plus de réactions qu’avant la crise du COVID-19. Cela s’explique bien sûr par leur business model : les marques comme Tinder, PornHub, Canal + ou Dorcel n’ont pas hésité à offrir des contenus gratuits, leur permettant de gagner en capital sympathie.

Pages Facebook covid19

Sur Facebook, les secteurs du commerce, de l’automobile et les pure players augmentent leur taux d’engagement par rapport à février. En revanche, les restaurateurs et les voyagistes récoltent moins de réactions, de commentaires et de partages.

4- Quelles bonnes pratiques ?

Notre étude est très claire : l’automobile, les pure players et le secteur du commerce (incluant le e-commerce) évitent la casse pendant ce confinement.

En revanche, les voyagistes et les restaurateurs accusent le coup : croissance de fans et d’abonnés, nombre de publications, taux d’engagement et bien sûr chiffre d’affaires… ces entreprises sont en souffrance sur tous les points.

Pour tous les secteurs d’activités, il y aura probablement un avant et un après COVID-19. Les premières semaines de confinement nous permettent déjà d’analyser la communication des marques sur les réseaux sociaux, et d’en tirer des conclusions :

communiquer pendant coronavirus

Sur 2000 publications analysées, celles qui provoquent le plus d’intérêt de la part des consommateurs sont :

  1. Les activités : jeux, coloriages, DIY, devinettes, quizz… proposez du contenu gratuit pour occuper vos fans et abonnés.
  2. Les partages de valeurs d’entreprises : parlez de vous et de vos salariés, partagez vos difficultés, montrez votre soutien… en bref, jouez la carte de l’humain et de la transparence, dans cette période difficile pour tous.
  3. Les produits : notre analyse démontre que vos clients continuent de réagir sur les posts valorisant vos offres. L’occasion de parler de votre marque, de vos produits phares, de vos prototypes et avant-premières… Continuez d’exister 🙂

5- Et vous ?

La gestion d’une crise est souvent difficile pour une entreprise. Ne baissez pas les bras, ne lâchez pas le morceau !

Dans ce cadre de crise, et pour votre communication au quotidien, vous faire accompagner par une agence est une bonne idée. Pawan propose depuis toujours de l’externalisation de community management, ainsi que des accompagnements sur-mesure.

Répondre