Le blog Pawan

22 Juil 2019

Sexe et marketing d’influence

Aujourd’hui, entendre parler du dernier sextoy ultra puissant, d’éjaculation précoce et de problématiques de polyamour est devenu banal sur les réseaux. Comme c’est le cas pour certains influençeurs, plusieurs comptes Instagram ou YouTube abordant la sexualité sont suivis par des milliers de personnes. On peut donc se poser la question de la place de l’industrie du sexe dans le marketing d’influence.

On utilise de plus en plus le terme Sextech (contraction de sexe et technologie), pour mettre en avant les entreprises qui misent sur le bien-être sexuel : sextoys connectés, applications à utiliser en couple, services à la personne…

Avec tout ça, j’ai l’impression que nous sommes à l’aube d’un renouveau économique autour de la sexualité. Une industrialisation du bien-être sexuel, bénéfique selon moi, puisque les projets apportent de belles solutions : épanouissement solo ou en couple, handicap, médical

On parle donc un peu plus librement de sexualité, et ça encourage certaines voix à s’élever (et vice-versa). Ainsi, des personnes s’appuient sur YouTube, Instagram, Twitter ou Twitch pour parler masturbation, consentement, inclusion ou des pratiques dans le monde (je vous conseille à ce propos la série de documentaires Netflix Sex & Love around the world)… bref, un mouvement ultra positif qui se répand grâce aux réseaux sociaux.

Ce que je vous propose ici, c’est un petit tour d’horizon de ce qu’on trouve les réseaux en termes d’influence et de sexe. Go ?

Sexe instagram

Les émissions

Crac Crac

Crac Crac, vous en avez peut-être entendu parler, est une émission proposée par Canal + et Monsieur Poulpe.
40mn de show lors desquels les invités parlent fétichisme, féminisme, politique, culture… le tout sous l’angle de la sexualité et avec humour évidemment. Bon, ok, de base on n’est pas sur les réseaux sociaux ici, mais vous pouvez retrouver les émissions en replay sur YouTube :

Crac Crac

Radio Sexe

Radio Sexe est une émission radio diffusée tous les dimanches soir, de 21h30 à minuit, sur Twitch, un réseau de streaming très axé jeux vidéos. Pendant l’émission, les animateurs répondent aux questions d’auditeurs sélectionnés sur le réseau social Discord.
Je préviens, on n’est pas sur du haut niveau de sexologie, mais l’émission est légère, fun et permet de répondre aux inquiétudes des plus jeunes.

Ecouter les anciennes émissions de RadioSexe


Les Youtubeuses

YouTube est un média idéal pour partager des vidéos longues, explicatives. Plusieurs personnes utilisent donc cette plateforme pour conseiller leur audience ou parler de leurs expériences.

Clémity Jane

Clémity Jane totalise près de 120.000 abonnés et parle partage principalement ses avis sur les sextoys :

Clémity Jane

Ambr’ouille

Ambr’Ouille est suivie par plus de 365.000 abonnés. Sa chaîne parle de sexualité en général : séduction, peurs, conseils pratiques…

Ambr’Ouille

Laura Badler

Laura Badler est une jeune femme qui a la particularité d’être transgenre. Sur sa chaîne suivie par plus de 30.000 personnes, elle parle depuis 2015 de sa transition, de son couple, de sa sexualité et plus généralement, de sa vie.

Laura Badler

Les comptes Instagram

Jouissance Club

Jouissance Club est un compte super intéressant, plein de bon sens et de techniques. Vous voulez améliorer vos skills en masturbation de vous-même ou d’autrui ? Il sera votre meilleur allié !

Tu Bandes

Tu bandes a été créé après le compte T’as joui (malheureusement supprimé à l’heure où j’écris cet article), qui a été l’un des premiers comptes Instagram a parler ouvertement de sexualité avec des conseils pratiques et des retours d’expériences. Tu bandes met en lumière les problèmes des hommes grâce à leurs témoignages.

Le gang du clito

Le gang du clito parle masturbation, avec une identité visuelle soignée et pleins de stories intéressantes. Julia Pietri, qui anime ce compte, a également écrit un guide de la masturbation féminine qu’elle vend par ici.

It’s not a bretzel

It’s not a bretzel a également été créé par Julia Pietri, sauf que ce compte là a une vocation plus militante. Il s’agit de proposer d’investir les rues avec des images de clitoris en streetart, avec la finalité de davantage parler de cet organe dans les manuels scolaires, et de lutter contre « l’analphabétisme sexuel ».


Les Sex-influençeurs

J’aurais aimé vous parler de Belle Delphine, cette influençeuse-gameuse-business woman qui totalisait 4.5 millions d’abonnés sur son compte Instagram… mais ce dernier vient de se faire supprimer. Elle a fait un gros coup marketing récemment en vendant des flacons d’eau de son bain pour 30$.

Leo et Lulu

Leo et Lulu sont en couple et partagent leur sexualité de façon anonyme sur les réseaux sociaux depuis 2 ou 3 ans déjà. Instagram pour le contenu « soft », Twitter pour le teasing, PornHub pour le très explicite et Snapchat pour les fans les plus fervents, qui paient un abonnement pour obtenir l’accès au compte.

Luna et James

Luna et James fait dans l’amateur atypique, puisqu’ils n’ont pas peur de dévoiler leurs visages et leur vie de tous les jours sur leur compte Instagram, où ils nous font découvrir leurs voyages au passage.

Kim et Paolo

Kim et Paolo, eux aussi, dévoilent visages et photos soft sur Instagram, mais ils tiennent un blog bien plus explicite, où ils vendent même des sous-vêtements portés. Comme les deux couples déjà cités, ils ont une chaine PornHub.


Quelles évolutions pour le sexe sur les réseaux sociaux ?

Alors voilà, on parle de sexualité de plus en plus librement, de façon pédagogue et bienveillante et de plus en plus inclusive. Personnellement, je remarque que les 18-25 ans sont plus ouverts et tolérants que les générations précédentes. C’est probablement grâce à eux que ces nouveaux comptes Instagram, chaînes YouTube et émissions cartonnent !

Pour moi, il se passe deux choses intéressantes aujourd’hui dans l’industrie du sexe :

Le bien-être sexuel grâce aux réseaux sociaux

On parle de plus en plus de sexualité sans tabous. À l’ère du développement personnel, les comptes Instagram pour nous aider à aller bien se sont multipliés et sont suivis par des milliers de personnes. Si on reste dans le registre de personnes à fortes communautés, Céline Tran, ex-actrice X connue sous le nom de Katsuni, a récemment ouvert un cabinet de coaching en sexualité.

D’après moi cette tendance est ultra-bénéfique puisqu’elle libère la parole et désacralise le sexe. Reste juste à garder en tête qu’un accompagnement plus profond devrait parfois être réalisé avec l’aide d’un professionnel.

Vers une monétisation des Sex-influençeurs ?

Le porno, notamment avec le développement de l’amateurisme, est complètement entré dans les moeurs. On devrait voir de plus en plus de couples et de personnes lambda partager leurs vies sexuelles via des comptes dédiés sur les réseaux sociaux, et pourquoi pas monnayer cette activité.

Des comptes de voyageurs comme Oliver and Verde ont déjà mis le pied dans l’industrie professionnelle du porno en tournant un film avec Erika Lust.

À mon avis on ne devrait pas tarder à voir émerger (si ce n’est pas déjà le cas), des partenariats rémunérés entre marques et sex-influençeurs, exactement comme nous le voyons déjà depuis de nombreuses années entre des marques et des blogueur.se.s ou YouTubeur.se.s mode, beauté, voyage ou lifestyle…

Alors, de votre côté, avez-vous aussi remarqué de grosses évolutions dans le domaine du bien-être sexuel et du marketing d’influence, grâce aux réseaux sociaux ? Cette libération de parole est-elle plutôt positive ou négative selon vous ? On serait intéressés de pouvoir échanger en commentaires 👇

Répondre